Le Trône de Fer, George R. R. Martin

Publié le par Ryû

Le Trône de Fer

A game of thrones : Song of Ice and Fire
 

George R. R. Martin










    

 

Résumé tome 1 : Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le duc Eddard Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...









Résumé tome 2 : Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l'ombre autant que de grands seigneurs qui n'attendent qu'une occasion pour se rebeller, Eddard Starck, Main du roi, tente d'y faire régner l'ordre et la justice au nom de son souverain... mais ses efforts semblent vains.

Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n'aspire qu'à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu'au-delà des mers, une armée s'assemble pour fondre sur le royaume ?






Avis : Oui je sais, je ne fais guère dans l'original. Reste pourtant que cette série mérite amplement, à mon sens, d'être présentée. Car, en effet, la série de du Trône de Fer est sans doute une des meilleures que j'aie jamais lue, tant au niveau de l'écriture que du contenu. Pas besoin d'être un lecteur d'expérience pour se rendre compte que le marché des mondes imaginaires, que ce soit fantasy, fantastique ou science-fiction est, depuis quelques années, inondé de livres écrits au kilo, pour ne pas dire, pour certains, écrits à la photocopieuse, et rares sont les bonnes surprises.

      

Le Trône de Fer, que j'ai découvert il y a peu, a le mérite de ne pas se cantonner aux règles basiques de la fantasy, qui veut une quête et un super-héros. Point non plus d'écriture fade et de traduction au français douteux. Martin distille dans cette série un réalisme étonnant et possède une palette de vocabulaire impressionnante. Oh, on trouve bien quelques longueurs, mais jamais je n'ai eu ce sentiment que la narration tournait en rond pour cause de termes restreints et répétitifs.

 

On note également une foultitude de personnages. Les personnages de seconde zone ne sont pas oubliés, ont tous un nom, des terres, un blason, leurs particularité. Les personnages principaux, nombreux, sont très bien fouillés. Et surtout, pas de personnage aux super pouvoirs, indestructible et manifestant une propension étonnante à se sortir des situations les plus tortueuses. Et surtout, la force de Martin réside en ce que, lorsque l'on est convaincu que l'un des personnages est un salaud, il faut également envisager qu'il nous le montrera sous un jour sympathique au chapitre suivant. Pas de super vilain avec deux neurones, pas de super gentil blanc comme neige, et Martin n'hésite pas une seconde à faire crever un personnage principal en quelques lignes.

 

Ces deux premiers tomes, qui forment le « vrai » premier tome, représentent une sorte de mise en place du théâtre qui va se jouer dans le royaume des Sept Couronnes. Toutes les ficelles de pouvoir, de relation, de religion ou autres sont là, et là encore, coup du maître, tout cela est distillé de manière subtile. A la fin du tome 1 et du Donjon Rouge, on se retrouve avec toutes les cartes en mains, sans avoir été pour autant inondé de topos ultra-complets de dix pages sur tel ou tel dieux. Bien, sûr, on sera peut-être un peu perdu au début, avec tous ces noms, mais pas pour longtemps. Et l'on en vient très vite à avoir ses chouchous.

 

Bref, une série violente et crue à certains moments, mais cependant d'un réalisme extraordinaire, et qui manifeste la capacité de faire vivre au lecteur une véritable épopée. Quand vous commencez un tome, vous ne le lâchez plus. Le seul reproche est à mettre sur le dos des éditeurs, ou même devrais-je plutôt dire, de ces affreux bouffe-fric, qui se sont appliqué à nous charcuter les tomes d'origine. Aussi, le tome un américain en fait-il deux en France, le tome deux en compte trois, etc... J'ajouterai donc un fervent remerciement aux éditions Pygmalion qui, si je ne me trompe, ont pris l'initiative de republier les tomes sous leur forme d'origine.






 

 

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Zeralda 27/02/2010 19:10


Même si les avis divergent, je trouve ce livre vraiment génial

Merci de ta réponse ^^


Zeralda 21/02/2010 19:40


Coucou ^^

Je profite de ton blog, qui présente plein de livres plus merveilleux les uns que les autres (j'adore Erik l'Homme !!) pour te conseiller un livre qui pourrait te plaire...

 Connais-tu la décalogie de l'Epée de Vérité, de Terry Goodkin ?

 Je suis en train de la lire... en fait, j'en suis au premier tome (faut dire qu'ils pèsent leurs poids, ces livres !), et franchement... j'adore

   Et je pense que cela correspondra parfaitement à ton genre littéraire

 Et si tu aimes vraiment le fantastique brut (elfes, nains, ...) va donc faire un tour sur mon blog... mais pour cette chose,... tu es sur de ne pas connaître... c'est moi qui écrit...


 Merci beaucoup et à bientôt j'espère


Ryû 27/02/2010 12:02


Bonjour et merci de ton commentaire ^-^

Oui, je connais L'Epée de Vérité de nom, mais les avis que j'ai pu lire dessus ne m'inspirent guère. Je lirai sans
doute le premier tome, avant de me prononcer pour de bon...


El Jc 03/09/2009 23:30

Bonsoir,

Je suis passé par ici suite à ton inscription sur le Cercle d'Atuan. Ravi de retrouver le cycle du Feu et de la glace en si bonne place sur ton blog. C'est effectivement une série d'exception.

Ryû 04/09/2009 15:04


Salut ^-^

Le Trône de Fer est une série que j'ai découvert assez récemment et dont je suis tombée amoureuse du fait de son réalisme et de sa forte imprégnation médiévale. Ravie de croiser un autre fan...
présage de longues discussions sur le Cercle ?

A bientôt j'espère ^-^