Le Rêve de Miranda de Marianne Eschbach

Publié le par Ryû

Le Rêve de Miranda

Marianne Eschbach


Critique publiée dans le cadre des critiques collectives sur Livres Fantastiques









Résumé : Convié au Grand Conseil des Animaux, Martin se voit confiée la tâche de partir dans le Grand Rêve pour tenter de sauver sa soeur, Miranda. Miranda qui faisait partie des sept enfants désignés pour découvrir ce qui gangrène ce Grand Rêve en question. Voici donc Martin embarqué au pays des rêves, en compagnie d'un pélican, de deux souris, d'un ours et d'un chouette. Au cours de leur périple ils devront affronter bien des dangers, dont, entre autres, un affrontement entre stalactites et stalagmites, ou encore une forêt ambulante destructrice. Mais le plus grave demeure ce conflit qui règne entre le Scorpion Rouge et la Chasseresse Blanche, les deux créateurs du Grand Rêve...



Avis : Outre une couverture dont j'aime beaucoup les tons, le présent récit m'a rappelé ma jeunesse. Car oui, c'est un livre pour jeunes lecteurs de fantasy. Récit au cours duquel le lecteur suit les aventures de Martin, parti dans le Grand Rêve afin de sauver sa soeur, Miranda. Et si en de nombreux points la lecture s'en révèle pour les plus jeunes, il n'empêche que l'histoire n'en est pas moins bien construite, et fort sympathique de surcroît.

Les lecteurs les plus... « grands », dirons-nous, se sentiront peut-être quelque peu chamboulés de lire du Frédéric Pélican et de la Mère Chouette, ou encore de se retrouver au beau milieu d'une bataille entre stalactites et stalagmites. Si le début du récit se révèle un peu laborieux et enfantin, n'en reste pas moins que l'avancée en est très agréable. Passée cette fameuse guerre – qui m'a relativement ennuyée – la lecture se fait toute seule. Pour ma part, ce récit m'a rappelé un film que j'avais grandement apprécié étant plus jeune : L'Histoire sans Fin
, du fait de l'incongruité de certaines péripéties.

De cette histoire de forêt ambulante ou d'eau guérisseuse, tous les éléments du conte de fée sont présents, et la description de certains paysages, comme par exemple le château de la Chasseresse Blanche, laisse souvent rêveur. Le monde du rêve est également bien desservi, car le lecteur retrouve effectivement les situations parfois aberrantes du rêve, mais aussi les sensations, ainsi qu'une atmosphère où l'on sent parfois un décalage sans parvenir à mettre le doigt dessus. Ce qui m'a conduite plusieurs fois à éprouver une certaine sensation d'angoisse dans certains passages. Un peu comme un
Alice au Pays des Merveilles en plus accessible et en plus jeune.

Bon, on retrouve bien sûr cette narration un peu rapide, la résolution des problèmes se fait en un claquement de doigts, comme l'apanage de tout roman jeunesse, mais sans déplaisir aucun. Pour ma part, je redoutais un peu cette lecture « jeune », et j'ai finalement été ravie de cette virée dans cet univers du conte que j'ai eu, pour le coup, la sensation d'avoir oubliée.

Bref, un roman fort sympathique pour les plus jeunes, mais aussi éventuellement pour les plus grands qui ont envie de rêver un peu.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Croccerise 27/12/2009 17:40


CC!
J'ai visiter ton blog, est pi il est bien lol ^^
Même si je ne connet paqs tous les livre que tu y présente =)


Ryû 28/12/2009 15:58


Merci Croccerise ^-^

J'espère que tu auras envie d'en lire certains, il y en a qui valent le coup :)