Cristal Défense, Catherine Fradier

Publié le par Ryû

Cristal Défense

 

Catherine Fradier

 

 

 

 

Cristal Défense

 

 

 

 

 

default6.gif

 

Editeur : Au Diable Vauvert

Collection : Littérature générale

Date de parution : mars 2010

Nombre de pages : 535

 

 

 

Résumé : Dans un monde où la conquête des marchés va jusqu'au crime, des spécialistes du renseignement économique, du contre-espionnage et de l'info-guerre, opèrent au coeur des entreprises. Leur mission : protéger et défendre le patrimoine industriel, scientifique et technologique français. Leur employeur : l'Agence de sécurité économique. Leur commanditaire : le gouvernement. Vous ne les voyez pas, mais ce monde est le vôtre...

 

 

 

Avis : Et un nouveau partenariat, cette fois-ci avec la collaboration de Livraddict et des éditions Au Diable Vauvert, éditions que je commence à beaucoup apprécier. Une des choses que j'aime chez eux, c'est ce logo de diable, celui qui les fait a l'air de bien s'amuser ;) Bref, comme j'en ai pris l'habitude depuis quelques chroniques, on commence par ce qui m'a attiré chez ce livre. En fait, je l'ai pris en partenariat sans grande conviction, au pif, et aussi parce qu'il n'avait pas l'air d'avoir trop de succès (oui c'est con, mais j'ai souvent « pitié » des bouquins qui restent dans un coin XD). Et aussi pour le résumé parlant vaguement d'intelligence économique – un de mes cours de licence concernait ce domaine, et je me suis dit, pourquoi pas.

 

En fin de compte, je ne regrette vraiment pas ce choix hasardeux. On notera la belle couverture bien soignée (oui alors ça aussi c'est un point qui compte beaucoup pour moi ^-^). J'ai retrouvé avec plaisir le jargon de mes cours d'intelligence économique. Et surtout, ça faisait très longtemps que je n'avais plus lu de polars. Les derniers qui me sont vraiment restés et que j'ai appréciés sont ceux de Fred Vargas. Enfin, là, loin de la légèreté de ton et des personnages de cette auteure, le lecteur plonge avec Catherine Fradier dans un monde assez sombre. Et comme le dit bien le résumé, ce monde, c'est le nôtre.

 

Dans un premier temps, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Le ton de narration me paraissait un peu trop froid, clinique, tranché, accompagné de quelques (rares) maladresses de style. Malgré tout, je me suis laissée prendre au jeu. Et croyez moi, une fois que l'on est parti dans l'histoire, on ne la lâche plus. Et cela faisait bien longtemps que ça ne m'était arrivé de passé plusieurs heures d'affilée scotchée aux pages d'un bouquin.

 

Ici, nuls gadgets à la James Bond, mais l'univers de l'information et des secrets d'Etat. La narration est menée avec brio, et les rebondissements arrivent à point sans en faire trop. Les liens se font petit à petit. Le lecteur part sur quelque chose de léger pour se rendre compte peu à peu que les protagonistes se sont embarqués dans quelque chose d'énorme. Et en parlant de protagonistes... Là encore, chapeau bas à l'auteure. Chacun a sa personnalité, son histoire. Mes préférés restent sans doute Eric, le grand costaud, auquel on a l'impression que rien ne peut arriver (bizarrement, dans ma tête, il s'est tout de suite retrouvé avec l'image d'Eric Cantona... même les prénom concordent XD), et Latifa, le petit bout de femme férue d'espionnage qui travaille souvent sur le terrain avec lui. Les autres protagonistes sont eux aussi bien fouillés.

 

Au gré de ma lecture, j'ai vite frisé paranoïaque. Avec les événements servis par madame Fradier, tout le monde devient suspect. Quant à l'histoire en elle-même... de quoi déprimer sérieusement. L'histoire touche aux biotechnologies, et plus précisément aux OGM et au monopole des grandes entreprises sur l'économie. Même si parfois, on se demande souvent si on n'est pas dans un scénario de science-fiction, force est d'admettre que les questions que soulève l'auteure sont des questions qui ont réellement un sens actuellement. Et franchement, c'est avec la gorge serrée que j'ai refermé l'ouvrage.

 

Bref, malgré quelques constructions bancales (du style « les doigts sur le clavier affichèrent une image à l'écran »... pas très français) mais fort heureusement très rare, Cristal Défense tient du polar noir qui vous emmène du début à la fin dans un de ces tourbillons d'événements qui fait se demander au lecteur si les protagonistes vont parvenir à se sortir de cette spirale infernale.

 

Un très bon polar, en sommes, noir et qui atteint son but, celui de balader le lecteur à travers une trame très bien pensée, cohérente et qui tient vraiment en haleine. Deux autres livres sont prévus dans le courant 2010 – 2011. Si l'on en croit mes pérégrinations webienne, ils seront intitulés La face cachée des miroirs et Le Stratagème de la lamproie. Une chose est sûre, le deuxième tome est prévu pour la fin de cette année d'après ce que j'ai pu lire, et je serai très certainement au rendez-vous.

 

 

 

 

Partenariat :



livraddict


et


diable

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manille 13/06/2010 14:56



et voilà, j'ai envie de le lire...allez dans ma liste d'achats


Merci



Ryû 14/06/2010 12:37



(Mes excuses à ton porte-monnaie ;p)



Lexounet 07/06/2010 11:38



Tu m'apprends quelque chose en  disant qu'il y aura une suite. J'ai simplment passé la moitié et, comme toi, j'aime particulièrement. Par contre, je ne sais pas si on peut dire que le
scénario est limite science fiction car, en ce qui concerne les grosses puissances économiques, on ne connait strictement rien, c'est le phénomène de la "face cachée de l'iceberg".^^



Ryû 08/06/2010 13:31



La suite en fait, ça m'a fait tilt en lisant "première saison" sur la quatrième de couverture. Du coup j'y ai été de ma petite enquête (et d'ailleurs, je me suis
spoilé la fin par la même occaz' :(  ). Pour la SF, je me suis peut-être mal exprimée. Je voulais surtout dire que l'ouvrage prend une telle tournure que parfois, cela semble irréel (je ne
sais pas si tu as eu cette impression...). Et pourtant, malheureusement... Mais il n'empêche que je me demande quels éléments on servit à la fiction de l'auteure, et quels autres sont "vraiment
vrais". Les dérives de l'homme avec les biotechnologies sont déjà quelque chose qui m'inquiète. Là le livre m'a vraiment foutu les chocottes... 



Véro 06/06/2010 21:28



Je rejoins El Jc sur le mélange polar et intelligence économique qui me tente. Si le sujet t'intéresse, je pense que Transparences et résurgences d'Ayerdhal devraient avoir toute ton attention
(clic ici ).



Ryû 07/06/2010 10:58



Ah, j'avais lu ton avis sur le deuxième, mais je ne suis pas allée voir le premier. J'y vais de ce pas. Même si je t'avoue qu'en lisant le résumé de
Résurgence, je me suis dit wow, ça m'a l'air space tout ça  Enfin, ça me fera une occaz' de découvrir
l'auteur, que je ne connais pas du tout... ;)



El Jc 06/06/2010 19:14



Je ne lis que de bons retours sur cet ouvrage. Contrairement à toi il m'avait tapé dans l'oeil au moment du partenariat. Mais comme nous se saurions être partout, j'ai laissé filé en me disant
que si les chroniques étaient bonnes j'y reviendrais. Il figure déjà dasn ma petite liste, en vue d'une décoerte future. Ce mélange de polar et d'intelligence économique n'étant pas si fréquent !
Merci ,o)



Ryû 07/06/2010 10:55



J'ai hâte d'avoir ton avis sur celui-ci. De mon côté, je l'ai d'ores et déjà collé dans les mains de mon pôpa. J'espère qu'il te plaira ;)