Janua Vera, de Jean-Philippe Jaworski

Publié le par Ryû

Janua Vera

Jean-Philippe Jaworski






 



Note : 


Editeur : Gallimard
Collection : Folio SF
Date de parution : février 2009
Nombre de pages : 488
ISBN :
2070355705 
 

Résumé : Né du rêve d'un conquérant, le Vieux Royaume n'est plus que le souvenir de sa grandeur passée... Une poussière de fiefs, de bourgs et de cités a fleuri parmi ses ruines, une société féodale et chamarrée où des héros nobles ou humbles, brutaux ou érudits, se dressent contre leur destin. Ainsi Benvenuto l'assassin trempe dans un complot dont il risque d'être la première victime, Aedan le chevalier défend l'honneur des dames, Cecht le guerrier affronte ses fantômes au milieu des tueries... Ils plongent dans les intrigues, les cultes et les guerres du Vieux Royaume. Et dans ses mystères, dont les clefs se nichent au plus profond du cœur humain...



Avis : Et hop, ça y est. J'ai un nouvel auteur à placer sur le piédestal de mes favoris. Et c'est un français. Jean-Philippe Jaworski a réussi l'exploit de raviver à mes yeux la fantasy française, au côté de Bernard Simonay. Oui, vous l'avez bien compris, je suis sous le charme.

Pour tout dire, ce n'est guère la couverture, pas plus que le résumé, qui m'ont fait tendre la main vers cet ouvrage. Non, c'est, de prime abord, son titre, qui sonne fort joliment. Et puis, les titres en latin, ce n'est pas très commun. Comptons également au nombre des facteurs qui m'ont fait choisir
Janua Vera les multiples critiques positives que j'ai pu lire. Il est resté longtemps sur le dessus de ma pile à lire, aujourd'hui je m'en veux un peu de ne pas l'avoir dévoré plus tôt.

A travers huit nouvelles, Jean-Philippe Jaworski parvient à insuffler un réalisme, une vivacité, une intensité incroyables à ses récits. Le tout commence lentement,
Janua Vera, en termes français, la « vraie porte », ouvre sur une note pesante, engluée dans une atmosphère onirique presque dérangeante. Certaines personnes m'ont dit ne pas l'avoir appréciée, au contraire, j'ai pleinement savouré ce rêve écrit que nous fait partager l'auteur. Et les nouvelles se succèdent, dans une escalade croissante vers l'émerveillement. La trame trépidante de Mauvaise donne (lue sur les Quatre Saisons de Vivaldi, c'est un vrai régal), la note cruelle et effrayante sur laquelle finit Le Service des Dames ne donnent qu'un bref avant goût de ce qui va suivre. Les personnages n'accompagnent leur lecteur que l'espace d'une cinquantaine de page, mais l'on a cependant largement le temps de s'y attacher. Une offrande très précieuse, quant à elle, m'a tout bonnement fait pleurer quand je ne m'y attendais pas du tout. Le conte de Suzelle serre brièvement le coeur du lecteur. L'humour mordant de Jour de Guigne est un vrai régal. L'angoisse palpable de Un amour dévorant, la pesanteur sourde et étouffante du Confident, apothéose du recueil dans cette inversion virtuose et effrayante du narrateur et du confident, sont autant de friandises à déguster sans retenue.

En plus d'employer un vocabulaire riche, ô surprise qui m'a fortement ravie, Jean-Philippe Jaworski n'a pas l'air d'être un novice dans le domaine de l'histoire, et les textes fourmillent de termes références qui, même s'ils ne constituent guère l'élément le plus important du tout, m'ont fait sourire à chaque rencontre. Le ton est adapté à chaque nouvelle trame, et l'auteur joue magnifiquement de cette habileté. Les registres, les points de vue, les atmosphères sont d'une diversité luxuriante, et à chaque fois, l'affaire est rondement menée.

Si je devais résumer,
Janua Vera, recueil de récits du Vieux Royaumes, ouvre l'espace d'un bref moment une fenêtre sur un monde magique, peuplé de ses propres créatures et fantômes , habité par ses peuples et leurs coutumes, ses batailles, ses bizarreries, et, quelque part, son lot de féérie.

La lecture de ce recueil s'est révélé être un vrai plaisir, mais en même temps, laisse quelque part un goût de trop peu. Tout ce que l'on peu espérer, c'est que Jean-Philippe ne s'arrêtera pas là dans ses récits du Vieux Royaumes. En tout cas, c'est sûr, je fais une petite pause avec d'autres auteurs, et dès que je peux, je me jette sur
Gagner la guerre :)




challenge.jpg

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Julien "Naufragés Volontaires" 27/12/2009 15:39


Le père Noël me fut généreux cette année. Le livre est dans ma PAL maintenant!


Ryû 28/12/2009 15:57


J'attends tin avis avec impatience :)


Julien le Naufragé 19/12/2009 13:51


il est déjà dans ma liste des livres à acheter de manière urgente! mais tu confirme tout ce que j'ai déjà pu lire et entendre de bon de Jaworski!


Ryû 27/12/2009 15:07


Et effectivement, c'est bon. Et surtout un vrai recueil de virtuosité. Le lecteur passe par des émotions et des situations totalement différentes mais toujours avec le
même plaisir. Je te souhaite une super lecture, je ne pense pas que tu regretteras ^-^


arutha 05/12/2009 11:31


N'oublions pas dans les bons auteurs français Laurent Kloetzer. Oui, je sais, tu attends toujours ma chronique du Royaume Blessé. Ca vient, ça vient. Une petite flemme me tient.


Ryû 06/12/2009 12:16


Voui voui voui, j'l'attends toujours. Mais bon, vu ce que tu en as dit, je sais déjà que je vais le lire


Miiiel 05/12/2009 11:28


merci du conseil


Miiiel 04/12/2009 10:03



il me donne envie ce livre simplement parcequ'il s'agit d'un auteur Français. La seule Fantasy française que j'ai lu vient de Pierre Grimbert



Ryû 05/12/2009 11:19


De bons auteurs français, je te conseille :

- ben déjà Jaworski himself, une des meilleures plumes que j'aie lues :)
- Bernard Simonay et sa Trilogie de Phénix, que je te conseille très, très vivement, sa plume est magnifique.

Après c'est vrai que la France n'est pas très riche en auteurs de fantasy, mais ce sont des bons :) (pour la grande majorité que je connais en tout cas ;) ).