Les Enchantements d'Ambremer - Pierre Pevel

Publié le par Ryû

Les Enchantements d'Ambremer

 

Pierre Pevel

 

 

 

 

ambremer


 

 

 

 

default6.gif

 

Edition : LGF

Collection : Le Livre de Poche

Date de parution : février 2007

Nombre de pages : 350

 

 

 

 

Résumé : Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer.

Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers : un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

 

 

 

Avis : Et on profite des vacances, histoire d'écluser les premiers arrivés dans la PaL monstrueuse que j'ai constitué. Les Enchantements d'Ambremer m'avaient attirés suite à la vague de critiques enthousiastes lues çà et là sur des blogs que je suis régulièrement, notamment chez Olya, dont la critique m'avait mis l'eau à la bouche. Cet ouvrage m'a en plus permis d'entrer dans l'univers d'un auteur français sur lequel je zyeute depuis quelque temps déjà, Pierre Pevel. Et au final, je ne regrette pas le voyage.


 

Le récit s'ouvre sur un Paris de tut début de XXe siècle, un Paris où l'existence de la magie et de créatures merveilleuses est largement admise ; de fait, il n'est pas rare de voir des gnomes, fées et compagnie se balader dans les rues de la ville. Le lecteur fait rapidement la connaissance de personnages auxquels il ne manquera pas de s'attacher : Isabel de Saint-Gil, et ses deux acolytes, Lucien et Auguste, ainsi que Louis Griffont, mage du Cercle Cyan, qui vont se retrouver malgré eux, embarqués dans une affaire de vols et de meurtres mystérieux.


 

Précisons que la réussite de l'ouvrage ne réside pas dans ses ingrédients, mais dans la façon dont l'auteur les a mis en scène, car il faut avouer qu'il y met un certain talent. Le ton employé, facétieux, laisse d'ailleurs place à quelques ingérences du narrateur, pour la plupart dotées d'un certain humour, que ce soient conseils de lecture, ou commentaires impromptus. On sent également que Pevel prend un malin plaisir à proposer des éléments tout à fait caricaturaux pour les tourner en dérision, ou à insérer dans son histoire des thèmes et des clins d'oeil que le lecteur ne manquera pas de remarquer. Ainsi rencontrera-t-on Lord Dunsany ou Georges Méliès, ainsi soupçonnera-t-on également un goût prononcé de l'auteur au vu de références placées l'air de rien (un certain inspecteur Farroux, et trois autres du nom de Terrasson, Pujol et Valentin...). Dernière chose, on peut supposer avec quasi-certitude que l'auteur à un chat vu la manière dont ceux-ci sont mis en scène (un élément toujours rigolo à observer, d'ailleurs, que de voir comme les gens qui ont des chats ou qui en ont eu se remarquent tout de suite...).


 

Les principes de l'univers des Enchantements d'Ambremerreposent sur ceux du conte - on y trouve des dragons, des fées, et un monde édulcoré. Les apports de l'auteur sont eux aussi appréciables ; j'ai pour ma part beaucoup apprécié la bibliothèque, ou encore la mention de l'alchimie absurde. Enfin, le marivaudage qui s'installe entre nos deux héros, Isabel et Griffont, malgré un côté gros sabots totalement assumé, a plus d'une fois réussi le pari de me faire pouffer de rire derrière mon bouquin.


 

Pour en venir à l'intrigue en elle-même, elle se suit avec facilité et avidité. Comme nous l'avons dit, peu de finesse certes, mais la cohérence est de mise, et les rebondissements sont suffisamment dynamiques pour maintenir l'attention du lecteur et le convaincre, non sans un certain plaisir, à poursuivre l'aventure jusqu'au bout.


 

En somme, un roman sans prétention, léger, facétieux, qui doit beaucoup à la plume de son auteur. Ce genre de livre dont on ne fait qu'une bouchée une fois le nez mis dedans. Auquel j'ai vu qu'il existe une suite et dont j'attends une éventuelle sortie en poche avec impatience. A grignoter sans fin, par les plus jeunes comme par les moins jeunes.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Luna 08/05/2012 14:54


Je dois dire que même si l'histoire et l'univers sont très intéressants, je n'ai pas du tout adhéré à cette ambiance...

Phooka 23/11/2010 16:35



Tu me donnes envie de m'y replonger.


J'espère surtout que le tome 2 sera réédité un jour...



Ryû 02/12/2010 18:58



D'après Olya qui tient sa source de l'auteur lui-même : pour l'instant ça n'a pas l'air d'être au programme. Peut-être qu'en faisant de la propagande pour le tome 1
et qu'on pousse les lecteurs à réclamer le 2, peut-être... ? ^-^



Tortoise 30/10/2010 10:06



Ouiii!! Comme Olya, je suis toujours ravie quand une nouvelle personne a apprécié Pevel ^^


Il a été l'un de mes premiers gros coups de coups de coeurs français, justement avec ce livre qui est toujours resté cher à mon coeur, même si j'adore sans restriction tout ce qu'il fait.


Si tu veux lire l'Elixir d'oubli mais que tu ne le trouve nulle part (ce qui risque fort de se produire, même chez les meilleurs bouquinistes), je peux éventuellement passer le mien en voyageur
juste pour moi, demande-moi ^^



Pauline 27/10/2010 19:39



C'est clair! Je l'ai dévoré aussi! Et la suite est géniale également, j'espère que tu auras l'occasion de le lire ! (L'elixir d'oubli n'étant plus édité, il faut se tourner vers les
bibliothèques)



Ryû 28/10/2010 22:50



Merci pour la précision Pauline. J'espère aussi pouvoir la trouver. On verra bien, mais dans tous les cas, je continuerai à lire cet auteur ^-^



Miss Spooky Muffin 27/10/2010 19:10



On peut dire que tu donnes envie une fois de plus, mais si la suite est trop dure à trouver je n'aurais pas le courage de le commencer en sachant que je vais rester sur ma faim :S


Au fait, tu as encore laissé un (LIEN) à la place du lien ;)



Ryû 28/10/2010 22:49



Pour la suite ne t'inquiète pas, Miss Spoocky, les deux histoires sont des histoires à part entière, donc tu ne risques pas d'avoir une aventure tronquée ^-^


(merci de m'avoir signaler le LIEN, c'est pas la première fois que ça m'arrive XD)