Les Rois des Sables, de George R. R. Martin

Publié le par Ryû

Les Rois des Sables

George R. R. Martin




rois des sables





default5.gif


Editeur : J'ai Lu
Collection : 
J'ai Lu Science-Fiction
Date de parution : 
novembre 2007
Nombre de pages : 
220
ISBN : 
2290356190  


Résumé : De retour d'un voyage d'affaires extraplanétaire, Simon Kress découvre avec amusement que ses piranhas se sont entredévorés et que des deux créatures exotiques qui vivaient sur sa propriété, seule une subsiste. En quête de nouveaux familiers pour alimenter ses jeux cruels, Simon va mettre la main sur une colonie de rois des sables, d'étranges insectes intelligents capables de bien des surprises... 


 
Avis : Avec Les Rois des Sables, sans grande surprise, George R. R. Martin offre à nouveau à ses lecteurs une lecture haute en couleurs, et surtout très prenante. Six nouvelles composent ce tableau, six nouvelles relativement singulières et empruntes d'une atmosphère étrange, qui rappelle un peu celle de Riverdream, moite, parfois lourde, vaguement inquiétante et teintée de touches de désespoir.

Les quelques fresques présentées dans ce court ouvrage présentent à la fois une certaine poésie, une certaine beauté, et d'un autre côté, une part de malaise. L'ensemble est assez étrange et s'ouvre sur une nouvelle singulière,
Par la Croix et le Dragon. Le héros est un prêtre, un chevalier inquisiteur de l'Eglise, chargé de démonter les autres croyances qui pourraient surgir. Ce n'est sans doute pas la meilleure nouvelle du recueil, mais l'angle sous lequel est vu la religion est franchement intéressant. Aprevères, Vifs-Amis et La Cité de pierre présentent quant à eux plus cette atmosphère onirique et dérangeante dont je parlais au début. Des paysages désolés ou inquiétants, des protagonistes souvent perdus et cherchant une chance de salut dans des situations plutôt désespérées. Cette atmosphère est en même temps fascinante, et le lecteur rentre dans les histoires sans difficulté. Comme d'habitude l'écriture de l'auteur est plaisante, fluide, prenante, et sait très bien faire mouche. La dame des étoiles, sans doute le récit le plus bizarre, mais lui aussi, très bien mis en scène, parvient parfaitement à leurrer le lecteur. Le tout se qualifierait sans doute de « dramatique », mais le ton détaché adopté et la chute montrent tout aussi bien que Martin sait tromper son monde.

Et enfin, le meilleur pour la fin,
Les Rois des sables, fresque inquiétante, qui domine toutes les autres par avec sa trame cruelle et angoissante. Le protagoniste, riche et arrogant, aime à surprendre son monde avec des créatures exotiques et chères. Le jour où il tombe sur des créatures appelées "rois des sables", auxquelles il peut projeter son image afin qu'elles l'adorent à l'égal d'un dieu, il déclenche par la même occasion une série de catastrophes. Bref, une nouvelle fascinante sur le pouvoir et ce qu'il fait faire, et là encore l'imagination de Martin en a à remontrer à son lectorat.

De manière plus générale, les thèmes de Martin se retrouvent facilement. Des héros pas si héros que ça, des histoires de dragons et d'hivers longs, de nuits au cours desquelles rôdent des trucs bizarres. Mêmes les noms se retrouvent. Le tout présente un étrange mélange de science-fiction et vaguement de détails mythologiques qui donnent au final ce que j'appellerais de la science-fiction fantastique, où le lecteur lui-même oublie souvent où se trouve la réalité et où se trouve le rêve.

En somme, encore du grand Martin. Oh, pas à l'échelle du
Trône de Fer, mais de toute façon à quoi bon comparer au Trône ce qui n'y est pas comparable ? L'auteur nous montre simplement qu'il n'est pas seulement talentueux pour les sagas fantasy à rallonge. Un recueil plaisant donc, qui se lit sans faim.

Publié dans Science-Fiction

Commenter cet article

Véro 12/01/2010 19:58



Comme ton Papa, frustration d'une histoire trop courte, pas assez développée même si forcément, je passe à côté de bons livres !



El Jc 12/01/2010 07:57


Hop, sur ce coup là c'est moi qui prend le vent en poupe et note le titre pour un futur ajout à la PAL. Aucun risque de déception, de toute façon c'est du Martin. Cela se  dégustera en apéro
sans chichi.


Ryû 12/01/2010 19:57


Gnayh, je me venge   (en fait non, je n'ai
pas de quoi me venger, pour le moment je ne suis pas déçue par tout ce que j'ai piqué sur ton blog ;p). En fait, ça se lit comme des p'tits pains, bonne lecture (quand tu le liras, parce que j'ai
vu ton supplice du PaL, ça fait peur XD).


Taliesin 12/01/2010 00:29


Oui après vérif c'est vraiment à peu de choses près le scénario des deux premiers épisodes de la nouvelle série... Par contre il est pas dit que c'est une adaptation...


Ryû 12/01/2010 19:56


Ah tiens tu m'apprends quelque chose. Faudra que je me renseigne un peu plus là-dessus, ça m'intéresse :)


Taliesin 12/01/2010 00:21


Je n'ai pas lu ces nouvelles, mais ta description des Rois du Sable me fait étrangement penser à un épisode de la série "Au-delà du réel"
(la dernière, celle des années 90). Peut-être qu'ils l'ont adaptée...


Véro 11/01/2010 18:04


Eh, tu vois c'est bien la newsletter même si j'aurai aussi vu tn billet sur Livraddict. pour ce titre, je passe car je n'aime pas les nouvelles.


Ryû 12/01/2010 19:55


Ah c'est dommage. Tu es comme mon papa. Vous ne savez pas ce que vous manquez tous les deux ;p Toi aussi, frustration d'une histoire trop courte ou c'est pour une
autre raison ?