Les Vampires du Brionnais - François Cérésa

Publié le par Ryû

Les Vampires du Brionnais

 

François Cérésa

 

 

 

 

brionnais

 

 

 

 

default5.gif

 

 

Edition : Eveil et découvertes

Date de parution : mars 2010

Nombre de pages : 180

 

 

Résumé : C'est l'histoire de deux ados, François et Nono, qui passent leurs vacances à Mailly dans le Brionnais (chez les parents de François), un peu trop accros aux jeux vidéos et aux films d'horreur, et qui, un jour, en allant braconner les grenouilles en bas d'une pente, dans une sorte de creux entre deux collines, vont tomber sur une jeune fille nue en train de prendre le soleil... Et là, tout commence, car cette fille bizarre et très jolie se transforme en serpent et possède un mouchoir magique qui permet de visiter l'enfer...

 

 

Avis : Un petit tour dans les contes et légendes avec Les Vampires du Brionnais de François Cérésa. Une lecture rapide et fort sympathique, pour laquelle je remercie les éditions Eveil et Découvertes. Ce court récit classé jeunesse propose au lecteur une virée en compagnie de deux jeunes garçons, François et Nono. La lecture est fluide et aisée, et l'histoire en elle-même est bien ficelée, malgré deux-trois points qui ont pu me gêner.


Les deux personnages principaux sont férus de films d'horreur, en ce qui concerne François, et de jeux vidéos du côté de Nono. Deux détails qui ont une certaine importance. Les autres personnages, Mélusine et sa famille, les gens du coin où François et Nono passent leurs vacances, sont plutôt attachants. Le cadre du petit village avec ses habitants bourrus au parler paysan apporte un petit plus à l'histoire. Et cadre d'autant plus important que dans cette histoire, les mythes et légendes prennent une certaine importance, parfois prétextes à quelques – courtes – explications historiques qui n'ont pas été pour me déplaire.


Le lecteur se trouve donc embarqué dans une histoire de vampires, de loups-garous et de légendes régionales (notamment celle de Mélusine). Le ton de la narration m'a un peu agacée au début. C'est un adolescent qui raconte (François), et les « 'faut que » et autres escamotages sont dans un premier temps mal passés. Mais on s'y fait. Et une fois entrée dans l'aventure des deux jeunes garçons, cette façon de raconter les événements permet à l'auteur quelques facéties. Même si parfois, quelques réflexions de François, qui n'a tout de même que quatorze ans, m'ont parues un peu grosses pour quelqu'un de son âge (cela fait six ans que j'ai quitté le collège, donc il se peut aussi que je « sous-estime » inconsciemment cette tranche d'âge – ceci dit, ce n'est pas du mépris de ma part. Je vieillis, c'est tout :p).


Les références littéraires ou cinématographiques qui parsèment le récit sont plaisantes, même j'ai parfois eu l'impression d'un léger « trop ». Il n'empêche que certains clins d'oeil sont plutôt rigolo (« L'enfer, ce n'est pas les autres », dixit Lilith). J'ai été un peu déçue que certaines soient expliquées directement après. Avant de me reprendre : c'est un bouquin jeunesse, et au final, le concept est plutôt bien pensé. Et cela m'amène par la même occasion aux références culturelles, que j'ai trouvées parfois un peu trop présentes. Même si là encore, l'idée reste excellente. Plus jeune, il m'est arrivé de lire des ouvrages jeunesse citant des classiques, ce qui m'avait incitée à lire ces derniers (je pense par exemple à l'excellent Virus L.I.V.3 ou la mort des livres de Christian Grenier, flagrante « reprise » du Fahrenheit 451 de Bradbury). En tout les cas, mêler le goût des enfants pour le fantastique et références littéraires pourra éventuellement les pousser à lire quelques classiques. Et ce n'est pas une mauvaise chose.


L'intrigue en elle-même est bien ficelée et réussit à balader son lecteur, qui se laisse prendre au jeu jusqu'au dénouement. Ouais, je m'ai fait eu je l'avoue, mais c'est cet élément qui fait des Vampires du Brionnais un ouvrage réussi. Je n'en dit pas plus, ce serait gâcher la fin aux éventuels lecteurs.


Un ouvrage aisé à lire et bien ficelé, en plus très joliment illustré par Olivier Villoingt. A mettre entre les mains des jeunes que vous avez autour de vous. Pas un chef-d'oeuvre absolu, mais un moment de plaisir à passer en suivant les aventures de François et Nono. 

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Sol'N 13/06/2010 13:58



ouaho, ça c'est de la critique ! Tu mets en avant les points positifs et négatifs tout en rappellant en quoi finalement ils sont pas si négatif que ça. Une déscription compléte pour donner à ton
lecteur les clefs pour choisir.


Nous sommes justement deux auteurs qui cherchons des lecteurs bien sur, mais aussi des personnes capables de décortiquer nos oeuvres comme tu viens de le faire pour nous aider à les améliorer,
alors si le coeur t'en dit.


Pour en revenir à ton article, le livre à l'air alléchant, notamment les références culturelles et les explications historiques mais je crains qu'il soit un peu jeune pour moi, j'ai de plus en
plus de mal avec les livres dont les héros sont des adolescents, que veux tu moi aussi je vieillis.



Ryû 14/06/2010 12:33



Merci pour ton passage, Sol'N ^-^ Bien sûr que le coeur m'en dit, si j'ai le temps, je suis toujours partante lorsqu'il s'agit de lecture ;)


Je te comprends sur le dernier point que tu évoques. J'ai parfois du mal à juger un ouvrage selon sa "destination". De même qu'il m'arrive parfois de me demander si
ma critique n'est pas trop simple pour un un ouvrage corsé, j'ai parfois du mal à ne pas juger trop durement les ouvrages jeunesse. Je m'efforce d'y pallier, mais ce n'est pas facile ^-^



Pauline 09/06/2010 17:25



J'ai bien aimé ce livre aussi! Il fait travailler les méninges :D



Ryû 11/06/2010 10:30



C'est vrai :) Quoique arrivé à un certain stade, on voit un peu la fin arriver (mais que vers la finl'auteur a bien fait les choses XD).



Véro 07/06/2010 19:13



J'aime les choix éditoriaux de cette maison d'édition.



Ryû 08/06/2010 13:34



Avant d'être contactée par l'attachée de presse de la maison, je ne la connaissais pas du tout. Mais il faut avouer en tout cas qu'esthétiquement parlant je trouve
leurs ouvrages assez chouette. Et leur textes sont effectivement pas mal (j'en ai un autre qui vient dans un prochain billet ^-^).



flof13 07/06/2010 14:13


Oh, il a l'air pas mal du tout, celui-là... Je prends note pour Coquelicot... Merci pour ce joli billet, bien écrit !


Ryû 08/06/2010 13:32



Salut flof13 :)  D'après le peu que je connais de flof13, je pense que ça pourrait lui plaire... Bonne lecture à elle ;)